ouvrir mon institut de beauté chez moi

Parmi les métiers de la beauté, on retrouve celui de l’esthéticienne, maquilleuse ou coiffeuse. En général, le métier s’exerce en salon ou en institut mais certains professionnels souhaitent ouvrir leur institut à leur domicile. Puis-je ouvrir mon institut de beauté chez moi ? Voilà une question fréquemment posée aujourd’hui à laquelle nous allons répondre.

Ouvrir un institut de beauté à domicile : c’est possible !

Oui, il est possible d’ouvrir un institut de beauté à domicile à condition de respecter les normes exigées et la législation en vigueur en ce qui concerne ce type d’activité. Avant de vous lancer, assurez-vous d’ailleurs qu’il y ait vraiment une opportunité commerciale à l’endroit où se trouve votre domicile. L’étude de marché est une étape importante que vous ne devrez pas négliger afin de connaître le marché et les tendances sur la zone où vous envisagez de vous implanter. Ainsi, il vous sera plus facile d’anticiper les besoins des clients. De nos jours, on remarque un véritable engouement vers le métier d’esthéticienne ou coiffeuse à domicile. D’ailleurs, la demande ne cesse pas d’augmenter. Chaque année, le marché français de l’esthétique à domicile enregistre une croissance fulgurante (à hauteur de 10%). En ce qui concerne les coûts proposés par les professionnels exerçant à domicile, ils sont moins chers que ceux pratiqués en institut.

Quelles sont donc les normes à respecter pour l’ouverture d’un institut de beauté à domicile ? Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Les normes correspondant aux établissements recevant du public
  • Les normes d’hygiène
  • Les normes d’accessibilité (en rapport avec les personnes présentant un handicap)
  • L’affichage des tarifs
  • L’affichage dédié au professionnel (heures de travail, par exemple), etc. 

Les étapes à suivre pour créer un institut de beauté à domicile

Comme on a vu plus haut, l’étude de marché est une des étapes les plus importantes de la création d’un institut de beauté à domicile. Il vous permet d’obtenir toutes les informations nécessaires pour bien démarrer votre activité :

  • Les types de services et produits fréquemment demandés
  • Le type de clientèle (sexe, âge, etc.).
  • Les habitudes des clients et leur fréquence de soins
  • La concurrence : les salons aux alentours, les esthéticiennes proposant des offres à domicile, etc.
  • Les différentes contraintes que vous pouvez rencontrer dans l’exercice de votre activité.

Après avoir étudié le marché, la prochaine étape consiste à réaliser votre plan marketing. Il s’agit aussi d’une étape fondamentale, cela vous permettra de fidéliser votre clientèle. Pour ce faire, il vous faut prévoir un budget prévisionnel en ce qui concerne les actions de communication à adopter (flyers, annonces, site Web, comptes sociaux, programme de fidélisation, parrainages, etc.). Vous êtes libre dans le choix des actions à privilégier en prenant compte de votre budget. Il est aussi nécessaire de rédiger votre business plan : document servant à s’assurer de la viabilité financière de votre projet : institut de beauté à domicile. L’important est également de savoir quel chiffre d’affaire vous pourrez générer en fonction des tarifs que vous comptez pratiquer et quel salaire vous pourrez vous dégager en tant qu’esthéticienne à votre compte.

Ce n’est qu’ensuite que vous pourriez le présenter aux investisseurs ou partenaires financiers. En effet, cela fait partie des étapes nécessaires pour ouvrir votre structure car vous avez besoin de financement pour lancer votre business. En tout cas, le business plan doit être formé par deux parties  dont le prévisionnel financier et la présentation du projet avec ses principaux atouts. Vous pouvez vous faire accompagner pour la rédaction de votre business plan. Soit vous contactez un professionnel, soit vous utilisez un logiciel de business plan disponible sur Internet.

Le choix de la structure juridique figure parmi les étapes fondamentales de la création d’un institut de beauté à domicile. Il s’agit de créer une entreprise même si vous exercez à votre domicile. Ainsi, plusieurs formalités doivent être remplies. Plusieurs choix s’offrent à vous quant à la structure juridique :

  • Micro-entreprise
  • SASU
  • EURL

L’organisation de votre société variera suivant le choix que vous prenez, idem pour son régime fiscal et le régime social de son dirigeant. Si vous avez des doutes, il est toujours préférable de se faire accompagner par un avocat.

Leave a comment