Le magazine en ligne des entrepreneurs

[newsletter_signup_form id=0]

Ouvrir une parfumerie : comment procéder ?

La parfumerie est un secteur florissant dont la rentabilité est certaine, une des raisons qui poussent de nombreux jeunes à le privilégier aujourd’hui.  Vous avez envie de concrétiser votre projet d’ouvrir une parfumerie sans savoir par où commencer ? Découvrez dans ce qui suit des informations utiles pour bien démarrer votre projet.

Le diplôme requis pour ouvrir une parfumerie

Avez-vous besoin de diplôme pour ouvrir une parfumerie ? Non, bien évidemment, aucun diplôme n’est exigé pour pouvoir ouvrir une parfumerie. Vous pouvez, cependant, rejoindre une formation spécialisée dans le domaine de la parfumerie si vous avez besoin d’affiner vos connaissances dessus. Les diplômes en parfumerie vont du bac au bac +4 (ou plus 5) de nos jours. A vous, de ce fait, de choisir entre un CAP, BTS, Licence ou Master en fonction de vos besoins. Certes, les compétences académiques sont utiles mais il ne faut pas non plus oublier d’autres qualités. Le métier exige de vous d’entrer en contact avec la clientèle, vous devez donc avoir un grand sens de communication. Puisqu’il s’agit d’une activité commerciale, le sens du commerce et la capacité de gestion d’affaires sont aussi nécessaires. Par ailleurs, vous devez savoir organiser votre boutique, les clients tiennent compte de cela pour être séduits.

Le budget nécessaire pour ouvrir une parfumerie

Pour lancer votre activité, vous devez disposer du budget suffisant. En effet, pour ouvrir une parfumerie, il faut déjà disposer d’un local que vous pouvez acheter ou louer en fonction de vos besoins. Ensuite, il vous faut procéder à l’achat du stock qui demande un budget aussi important.   Si vous avez choisir d’ouvrir une boutique de parfumerie en franchise, prévoyez également un budget pour les droits d’entrée et votre apport personnel. Notez qu’aujourd’hui, la majorité des parfumeries sont des franchisées. Suivant l’enseigne que vous avez choisie comme franchiseur, le budget peut varier considérablement. Informez-vous au préalable pour mieux prévoir le budget adapté.

Le choix de la structure juridique pour votre parfumerie

Le choix de la structure juridique est essentiel dans la mesure où elle va déterminer le mode d’imposition de votre parfumerie, ainsi que le mode de gestion de celle-ci.  Pour bien choisir, vous devez prendre en compte votre situation personnelle. Ainsi, vous avez le choix entre différentes structures juridiques pour ouvrir une parfumerie notamment une entreprise individuelle, une EURL ou une SASU : des entreprises unipersonnelles, une SARL ou une SAS : deux entreprises comptant 2 à plusieurs associés. A vous de privilégier celle qui semble adaptée à votre projet.

Privilégier la franchise pour ouvrir sa parfumerie

La franchise est une excellente idée si vous comptez ouvrir une parfumerie. Elle a ses avantages et ses inconvénients. Le plus grand avantage est de profiter de la notoriété de la marque ou l’enseigne représentée. Ainsi, inutile de vous constituer une clientèle, les fans de la marque viendront d’eux-mêmes dans votre boutique. Par ailleurs, en tant que franchiseur, elle mettre à votre disposition les formations nécessaires pour rentabiliser votre affaire. Les formations peuvent se porter sur le marketing, la publicité, la gestion, etc. En revanche, on peut citer quelques inconvénients de la franchise notamment le fait que vous n’êtes pas libre dans le choix des produits commercialisés dans votre boutique suivant les contrats de distribution. Ensuite, vous devez disposer de l’apport personnel suffisant pour lancer votre boutique de parfumerie en franchise.

La réglementation relative à l’ouverture d’une parfumerie

Pour ouvrir correctement votre parfumerie, il vous faut respecter la réglementation en vigueur. Ainsi, il faut que votre boutique respecte les normes de sécurités exigées pour les endroits accueillant du public. Bien qu’il s’agisse de parfumerie, vous devez aussi respecter de règles d’hygiène strictes. En termes de prix, l’apparition de ceux-ci doit suivre la manière requise dans la boutique.

Notez cet article

A propos de l'auteur

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

D'autres articles sur Commerce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *