La décoration intérieure vous passionne et vous voulez en faire votre métier ? Vous pouvez créer votre entreprise spécialisée dans le domaine. Mais quelles sont les étapes à suivre pour monter une entreprise de décoration intérieure ?

Le métier de décorateur intérieur

C’est un métier passionnant qui attirent de nombreux jeunes aujourd’hui, beaucoup ont même choisi de procéder à une reconversion professionnelle. Le rôle de ce professionnel est d’aménager les espaces, qui privés ou publics. Il est aussi connu sous le nom de designer d’intérieur avec des compétences artistiques et un esprit créatif. Pour satisfaire les besoins de ses clients, il doit avoir certaines qualités comme une excellente capacité d’écoute accompagné d’un sens d’adaptation. Les besoins des clients sont importants, il faut toujours les prendre en compte sans négliger pour autant les contraintes au niveau technique et les normes à respecter.  Pour exercer ce métier, il doit être capable d’établir des plans pour réussir les aménagements. Il est aussi appelé à utiliser différents logiciels de conception qu’il doit parfaitement maîtriser. Avant de concrétiser le projet, il doit montrer un dossier de présentation  à son client. Ensuite, si tout est parfait pour le client, le décorateur d’intérieur procède aux différentes négociations avec les divers prestataires, avec qui il doit collaborer. C’est lui qui pilote tous les travaux à partir de la conception jusqu’à la finalisation.

Vous avez déjà sûrement entendu parler de Home Staging, un concept d’origine américaine qui est déjà présent France. Le décorateur d’intérieur est souvent confondu avec le home stager alors que ce sont deux métiers bien différents. En effet, le home staging ne consiste pas à aménager ou réaménager les espaces suivant les besoins des clients mais de réagencer un espace intérieur dans le but de mieux vendre un bien immobilier : l’intérieur est travaillé pour être plus attractif afin d’en tirer le meilleur prix sur le bien et parvenir à le vendre dans un délai rapide. Tout cela en dépendant peu car les travaux sont évités, le home stager mise plutôt sur l’optimisation des volumes et supprime tout ce qui est touche personnelle.

Diplôme requis pour ouvrir une entreprise de décoration intérieure

Créer une entreprise de décoration d’intérieur n’exige pas de diplôme. Néanmoins, il existe une bonne dizaine de formations reconnues par le conseil français des architectes d’intérieurs : elles vont de bac +2 à bac +5. Ces formations sont reconnues car elles permettent d’obtenir des pré-requis  indispensables pour l’exercice du métier de décorateur d’intérieur.     En effet, grâce à ses formations, le professionnel pourra maîtriser des logiciels relatifs à la conception ou l’établissement de plans. Il en saura aussi davantage sur les normes et réglementations en vigueur qu’il faut respecter. Si vous comptez travailler en tant que salarié, ces diplômes sont généralement exigés.

Les démarches pour devenir décorateur d’intérieur

En choisissant d’exercer le métier de décorateur d’intérieur, il est possible que vous bénéficiez d’exonération de cotisations sociales si vous exercez de manière indépendante. Cette exonération est possible grâce à l’ACRE. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous informer davantage sur les conditions exigées par l’ACRE. En outre, vous aurez besoin de local pour abriter votre structure. Pour cela, vous avez le choix entre la location ou l’acquisition. Vous pouvez aussi aménager un espace au sein de votre habitation à condition de respecter les réglementations relatives à cette option. La prospection de clients ou d’agences immobilières est une étape à réaliser pour devenir décorateur d’intérieur. Elle vous permet de former votre portefeuille clients. D’autres options s’offrent à vous comme le démarchage de clients sur les sites d’annonces immobilières.

Le choix de la structure juridique pour une entreprise dédiée à la décoration d’intérieur

Cette étape est importante lorsque vous décidez de monter votre entreprise en décoration d’intérieur. Pour choisir la structure juridique adaptée, vous devez prendre en compte certains éléments essentiels relatifs au nombre d’associés, les apports en matière financière et le type d’imposition choisi. En général, vous avez le choix entre une entreprise individuelle classique, une entreprise individuelle à responsabilité limitée ou bien l’auto-entreprise. Pour mettre votre patrimoine personnel à l’abri des créanciers en présence de difficulté, l’EIRL semble adaptée. En effet, votre responsabilité sera limitée au montant de vos apports dans l’entreprise. Par contre, l’auto-entreprise propose des démarches moins lourdes et certains avantages fiscaux et sociaux.

Vous vous lancer seul dans la création de votre entreprise spécialisée en décoration d’intérieur ? Les deux structures juridiques suivantes peuvent être envisagées notamment l’EURL et la SASU. Si vous comptez réaliser votre projet avec d’autres associés, la SAS ou la SARL est adaptée.

Laisser un commentaire