Beaucoup de gens souhaitent exercer le métier d’intermédiaires de l’automobile. Si vous en faites partie, vous devez vous poser certaines questions notamment si la création de société est nécessaire ou non. Si une société doit être créée, comment bien choisir la structure juridique adaptée au métier d’intermédiaire d’automobile ? Ce sujet mérite d’être regardé de plus près.

Choisir la structure juridique adaptée à un mandataire automobile

Créer une société est intéressante pour un mandataire automobile dans la mesure où cela lui garantit plus de crédibilité par rapport aux clients. Avec une société, il aura une image plus professionnelle, sérieuse et fiable.  Vous avez un large choix en ce qui concerne la structure juridique en tant que mandataire automobile.  Vous pouvez créer  une auto-entreprise, une entreprise individuelle et d’autres structures avec plusieurs associés ou unipersonnelle comme la SARL, la SASU, l’EURL, etc.   Si vous voulez vous lancer dans cette profession en toute indépendance, vous pouvez opter pour une entreprise unipersonnelle comme la SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle. En revanche si vous voulez vous associer avec d’autres individus, privilégiez la SAS ou société par actions simplifiée.

Choisir la structure juridique adaptée à un courtier automobile

Tout comme le mandataire auto, un courtier automobile a besoin de créer une société ou une entreprise individuelle pour exercer cette profession.  L’auto-entreprise est déconseillée comparée aux autres forme de société. En effet, une entreprise confère plus de crédibilité au professionnel en plus de lui garantir de la stabilité. Même si la constitution d’une société constitue un investissement pouvant être conséquent, elle permet néanmoins de protéger le patrimoine personnel du courtier auto.  Ce qui n’est pas le cas si vous avez choisi d’exercer en tant qu’auto-entrepreneur car les créanciers pourront s’attaquer à votre patrimoine privé dans ce cas-là.

Le cas d’une société d’achat et vente de véhicule

Si vous voulez monter une entreprise spécialisée en achat et vente de véhicule, vous pouvez choisir parmi un large choix de structure juridique. Par ailleurs, vous pouvez opter pour une entreprise individuelle ou une autre forme de société. L’auto-entreprise n’est pas vraiment adaptée dans la mesure où vous devez toujours respecter les seuils exigés pour profiter du régime micro-entreprise sinon, vous serez obligé d’en sortir. Néanmoins, ce régime vous promet de multiples avantages notamment en matière fiscale et sociale. En gros, vous êtes libre de choisir le type de structure pour votre entreprise d’achat vente, il suffit de prendre en compte votre situation avant de vous lancer. En ce qui concerne une activité de dépôt vente, vous pouvez aussi choisir entre l’auto-entreprise et les autres structures juridiques. Néanmoins, il convient toujours de réaliser une étude du marché et de bien analyser votre business plan. Le succès de votre projet peut dépendre de votre choix de structure juridique. Prenez donc le temps de bien choisir parmi le vaste choix qui s’offre à vous.

 

Laisser un commentaire