Le magazine en ligne des entrepreneurs

[newsletter_signup_form id=0]

Comment devenir joueur de Poker professionnel ?

Parmi les métiers en rapport avec le divertissement et qui paient plutôt bien, on retrouve le joueur de poker professionnel. Si vous aimez le poker et que vous voulez vivre de cette activité,  pourquoi ne pas devenir un joueur de poker professionnel ? Plus bas, découvrez plus d’informations sur cette option.

Apprendre à jouer au poker

Pour vivre du poker, il faut déjà commencer par apprendre à y jouer car tout le monde ne peut pas devenir joueur de poker professionnel. Cela demande beaucoup d’entraînement et de temps. En effet, pour devenir professionnel et maîtriser ce jeu de cartes, il faut être assidu. Vous devez d’ailleurs tout quitter pour y consacrer votre temps. Savoir bien jouer au poker c’est avoir de bonnes stratégies de jeu. Pour cela, il vous faut maîtriser le Poker et d’apprendre comment y jouer de nombreuses manières. Vous avez besoin de vous informer davantage sur le jeu de Poker. Voici quelques suggestions qui peuvent vous aider à le maîtriser rapidement :

  • Suivre des cours de poker
  • Lire des livres et toutes les informations relatives au poker
  • Assister au jeu de poker dans les casinos
  • Jouer au poker en ligne
  • Regarder des vidéos sur le poker, etc.

Plusieurs moyens s’offrent à vous pour apprendre à jouer au poker dans les meilleurs délais. Il est essentiel de s’améliorer et de faire un test pour vérifier si vous avez tout ce qu’il faut pour devenir professionnel dans ce secteur. En même temps que vous apprenez à jouer au poker, n’oubliez pas non plus de vous informer sur le métier : salaire, disponibilité, risques, etc.

Le statut juridique du joueur de poker professionnel

En tant que joueur de poker professionnel, vous avez le choix entre le statut d’auto-entrepreneur ou bien créer  une structure juridique. Le statut d’auto-entrepreneur est, certes, avantageux dans certaines situations mais ici la fiscalité semble poser problème.   De plus, il peut être risqué dans la mesure où l’auto-entrepreneur est imposé fiscalement (impôt sur le revenu) sur son chiffre d’affaires après abattement forfaitaire. Par ailleurs, le régime d’auto-entrepreneur doit respecter certains seuils dont celui du chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser les 70.000 euros. En outre, la création de société et une option envisageable, vous pouvez créer, en tant que joueur de poker professionnel une entreprise unipersonnelle : SASU ou EURL

Le statut fiscal du joueur de poker professionnel ?

Si vous êtes sûr d’avoir le potentiel pour devenir joueur de poker professionnel, il vous faut voir de près le statut fiscal d’un joueur pro. La situation fiscale d’un joueur de poker est appelée à varier suivant deux situations : il est joueur professionnel ou bien il est joueur non professionnel.  Un joueur professionnel ne peut avoir ce titre que s’il exerce cette activité en plein temps et qu’il s’agisse bien d’une activité régulière et principale : son seul et unique source de revenus. En général, les gains qu’il perçoit sont imposables et certains critères sont déterminés par la loi. Ainsi, les gains sont imposables s’ils sont perçus en jouant régulièrement à ce jeu de cartes et qu’ils soient conséquents. Il faut également que vous y jouez régulièrement. En outre, les revenus générés par le jeu de poker sont imposés à l’IR ou impôt sur le revenu et font partie des BNC ou des bénéfices non commerciaux. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de créer une structure juridique afin d’optimiser autant que possible les impôts sur les gains obtenus.

Pour un joueur de poker non professionnel, ses gains ne sont pas imposables tant que les conditions citées plus haut ne sont pas au rendez-vous. Néanmoins, il convient de faire la différence entre deux cas de figure : un joueur non professionnel qui joue occasionnellement et un joueur non professionnel qui joue régulièrement.  Pour le premier, les gains remportés ne sont pas imposables contrairement à ceux du deuxième, considérés comme revenu obtenus à partir d’une seconde activité régulière.

Notez cet article

A propos de l'auteur

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

D'autres articles sur Professionnel du divertissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *