ouvrir entreprise malte

Choisir Malte pour créer une entreprise est une excellente décision. En effet, comme la ville de Lisbonne, Malte a tout pour encourager les entrepreneurs à s’y installer et monter leur affaire. Comment ouvrir une entreprise à Malte ? Trouvez toutes les informations dont vous avez besoin dans ce qui suit. 

Pourquoi ouvrir une entreprise à Malte ? 

Malte propose de multiples avantages intéressants pour les entrepreneurs. Le cadre de vie y est exceptionnel, tout comme le monde de l’. On peut par exemple citer la facilité des procédures, le niveau bas des taux de charges et la proximité de l’archipel par rapport aux grandes villes européennes. Plus important encore, Malte dispose de systèmes bancaires particulièrement performants. De plus, la taxation est particulièrement basse comparée à celle de la France. Malte offre des avantages réels et la libre circulation et libre échange s’appliquent dans le cadre de la création d’entreprise. En gros, l’avantage fiscal dont vous allez bénéficier à Malte est conséquent.

En outre, l’île offre un régime de résidence d’une souplesse exceptionnelle. Vous pouvez en profiter même si vous ne témoignez pas d’une présence effective de six mois à Malte. Néanmoins, vous ne devez pas devenir de fait un résident d’une autre nation.

Les étapes pour créer une société à Malte 

Vous devez savoir que la forme habituelle de société à Malte est la International Holding Company ou encore la Limited Company. En ce qui concerne la nationalité des dirigeants et des actionnaires, toutes les nationalités sont les bienvenues notamment les français. Votre entreprise doit, néanmoins, avoir un company secretary et votre siège social implanté sur l’archipel maltais. Le capital minimum requis est de 1165 euros (totalement libérés). Vous devez disposer d‘un compte bancaire multidevises accompagné d’un Internet Banking. Par ailleurs, vous devez tenir une comptabilité et faire un dépôt de comptes annuels. 

Il y a quelques étapes à suivre pour créer votre entreprise à Malte. La première étape consiste à préparer votre projet : il s’agit du résumé de votre projet appelé aussi Executive Summary en anglais. Ce document donne des informations exactes sur votre projet, c’est une partie importante de votre installation dans l’archipel. Ces informations sont utiles à votre interlocuteur local afin qu’il puisse vous proposer les solutions les plus adaptées. D’ailleurs, il en a besoin pour procéder à une étude préalable de votre projet : une étape obligatoire, exigée par la loi locale. Assurez-vous donc de bien détailler votre Executive Summary autant que possible. Il devra mentionner certaines informations comme le résumé de votre projet, les produits ou services, le marché, les investissements, le chiffre d’affaire envisagé, etc.  En général, vous devez aussi informer votre avocat maltais de votre parcours professionnel, ainsi que l’origine des fonds que vous comptez utiliser. 

La prochaine étape consiste à valider votre projet en fonction de vos buts. Assurez-vous que la société que vous allez monter à Malte vous permettra vraiment de les atteindre. Est-ce que tous les avantages proposés par l’archipel peuvent vous aider à atteindre vos objectifs ? (Cadre de vie, situation géographique, avantages fiscaux, etc.). Etes-vous prêts à demander les autorisations et licences nécessaires si l’activité que vous voulez exercer doit passer par là ? 

Ensuite, il vous faut choisir le statut juridique de votre entreprise. Choisissez celle adaptée à votre activité afin de profiter de tous les avantages fiscaux y afférents. Vous devez d’ailleurs prendre en compte certains éléments comme le marché ciblé, le lieu où réside les dirigeants, les actionnaires (le nombre), la nature de l’activité, etc.). Etudiez bien les détails avant de vous décider, cela vous évite toute modification plus tard. 

La prochaine étape consiste à immatriculer votre entreprise à Malte mais avant tout il faut choisir son lieu de domiciliation dans l’archipel. Que vous soyez auto-entrepreneur ou non, vous avez toujours la possibilité de solliciter les services d’une société de domiciliation pour faciliter l’implantation de votre entreprise à Malte. Afin de pérenniser votre activité, il vous faut passer par toutes les démarches de l’immatriculation de l’entreprise. Commencez par la rédaction des statuts en anglais, c’est obligatoire. Ensuite, trouvez-vous un avocat pour vous aider dans les démarches mais aussi un comptable sachant que la tenue de comptabilité est requise de toutes les entreprises maltaises. 

Il vous faut créer un compte bancaire à Malte et obtenir la licence relative à votre activité. Notez que la licence est essentielle dans la mesure où elle crédibilise votre activité. Voici quelques catégories de licences disponibles à Malte : commerce de gros et de détail, activités de fabrication ou services de construction. Certaines activités demandent des licences particulières notamment le tourisme ou l’immobilier. Il convient de s’informer au préalable afin de demander la licence correspondant à votre activité.

Leave a comment