ouvrir une entreprise à madagascar

A l’instar de Dubaï, de nombreuses entreprises étrangères sont implantées à Madagascar, elles sont réparties dans ses six provinces. Ce pays semble disposer de tous les atouts dont une entreprise a besoin pour se développer. Vous voulez franchir le pas et créer votre entreprise  Madagascar ? Suivez le guide.

Pourquoi choisir Madagascar pour créer une entreprise ? 

Madagascar compte de nombreux atouts favorables pour une entreprise. On parle surtout d’atouts économiques bien évidemment qui devraient vous inciter  investir dans ce pays. Le climat est adapté aux activités agricoles puisque les précipitations sont abondantes chaque année.  De plus, le pays dispose de grandes espaces cultivables : environ 36 millions d’hectares dont seulement une faible partie exploitée jusqu’ici (3 millions d’hectares). Si vous voulez investir dans ce secteur, privilégiez la culture de café, vanille, girofle, cacao, etc. Par ailleurs, le sous-sol malgache est étonnement riche, on y retrouve entre autres des minerais divers comme l’or, le nickel ou le saphir. Sur le plan fiscal, le pays adopte une politique qui rassure vraiment les investisseurs étrangers. En matière de communication, la fibre optique est arrivée tout récemment, elle offre ainsi un accès Internet haut débit pour toute entreprise dont l’activité relève de téléphonie ou la monétique. Quant au transport, Madagascar dispose d’infrastructures suffisantes avec une quarantaine d’aéroports, des voies ferrées, des routes goudronnées, etc. Ce qui lui offre d’ailleurs un potentiel touristique exceptionnel. Toujours, en matière de tourisme, le pays compte des espèces animales et florales uniques au monde. Ces hôtels sont nombreux et modernes, répartis dans ses nombreuses régions qui figurent parmi les plus visitées par les touristes.

Quels sont les secteurs à riche potentiel d’investissement de l’économie de Madagascar ? Parmi ceux-ci, on peut citer le secteur agricole qui propose plusieurs opportunités. L’agriculture représente une part importante du PIB du pays (36%)  et la majeure partie de la population active œuvre dans ce domaine. Ensuite, on retrouve le secteur minier, sachant que le sous-sol est particulièrement riche. Dans ce secteur, la sous-exploitation est relevée. Après le secteur minier, on peut citer le secteur des TIC comme la téléphonie mobile, le Web et la monétique. Ces derniers sont considérés comme prioritaires par le pouvoir public. Parmi les secteurs à  fort potentiel  Madagascar, on cite le secteur immobilier qui est en plein expansion dans l’île. Pour information, Antananarivo, la capitale de Madagascar occupe la première place pour les investissements immobiliers en termes de rentabilité en Afrique. Si vous voulez investir dans ce domaine, privilégiez la construction de locaux commerciaux.

La procédure  à suivre pour créer une entreprise à Madagascar 

Pour commencer, il faut s’adresser à l’EDBM ou Economic Developpement Board of Madagascar. C’est une agence qui se charge de promouvoir les investissements. Elle dispose d’un guichet unique qui rassemble les administrations concernées par le processus de création d’entreprise. Pour ce qui est de la création d’entreprise, c’est le Code OHADA s’applique  Madagascar sachant qu’il est membre de l’OHADA ou organisation pour harmonisation en Afrique du droit  des Affaires.  Concernant les formalités, elles dépendent de votre situation :

  • Vous voulez créer une personne physique : parmi les dossiers  fournir, on retrouve une copie de votre CIN, une carte CIPENS, une preuve de résidence, le récépissé et bordereau de versement IR/IS (à présenter également lors de l’immatriculation  l’Instat), votre carte statistique, une pièce justificative de la jouissance du local, etc.
  • Vous voulez créer une personne morale : pour ce cas, vous devez présenter 3 copies certifiées de votre CIN en présentant l’original (à défaut, carte de résident du gérant de l’entreprise), 2 certificats de résidence, 8 copies du bail commercial (si location), 4 copies de l’acte de vente du local (si acquisition), 8 exemplaires du statut de la société, 8 copies du PV de l’assemblée générale constitutive, etc.

Dans les deux cas, les frais de création sont variables. Quant à la durée de la procédure, elle semble un peu longue. 

Zoom sur la fiscalité des entreprises à Madagascar

Il existe deux sortes d’impôts perçus  à Madagascar en fonction de leur attribution : impôts d’Etat et impôts locaux. Aucune entreprise ne peut échapper  ces derniers. Lorsque vous créez une entreprise  à Madagascar, vous serez donc tenu de payer différents impôts dont IR ou impôt sur le revenu (21%), IRSA ou impôt sur les revenus salariaux (21%), IS ou impôt synthétique (5%), IPVI ou Impôts sur les Plus-Values immobilières (21%), la taxe sur les transactions, les impôts fonciers sur le terrain ou sur les propriétés bâties, etc. En plus des impôts, il faut aussi s’acquitter des cotisations sociales, à Madagascar, elles concernent uniquement les travailleurs salariés. 

Leave a comment