ouvrir une animalerie
1/5 - (1 vote)
Vous aimez les animaux et vous voulez exercer un métier en rapport avec ceux-ci ? Ouvrir une animalerie est un projet qui peut rapporter. Comment créer une animalerie ? Trouvez des réponses utiles dans cet article si vous voulez faciliter la création de votre animalerie.

Quelles sont les qualités requises pour ouvrir une animalerie ? 

Il s’agit d’une activité réglementée, dès lors il faut connaître toutes les réglementations en vigueur. La principale qualité requise est d’aimer le contact avec les animaux de compagnie comme les chats, les chiens, les poules, les lapins, etc. Ainsi, vous devez disposer d’une certification professionnelle. Si vous n’en avez pas, vous devez au moins suivre une formation spécifique pour être autorisé à commercialiser des animaux domestiques. A noter cependant que depuis que la loi Pacte du 22 mai 2019 est en vigueur, le SPI ou stage de préparation à l’installation est devenu facultatif. Le mieux serait de suivre ce stage si vous le pouvez car il vous propose toutes les bases utiles  pour la création d’une société. Par ailleurs, parmi les plus grandes qualités requises de vous pour ouvrir une animalerie, on peut citer les suivants :
  • Savoir conseiller les clients sur leur choix d’animal de compagnie
  • Savoir gérer les stocks et les approvisionnements si vous voulez que votre société  soit rentable selon vos attentes
  • Justifier d’une grande disponibilité

Les étapes pour ouvrir une animalerie 

Aujourd’hui, le domaine de l’animalerie est fortement dominé par les grandes enseignes mais aussi la grande distribution. La franchise proposée par ces enseignes constitue une belle alternative. Quoi qu’il en soit, pour monter votre entreprise dans ce secteur, il convient de réaliser différentes étapes dont premièrement l’étude de marché. Il s’agit d’une étape primordiale pour mettre en exergue différents éléments importants à savoir les tendances du secteur et l’analyse de l’offre et la demande. Cela vous permet d’avoir un aperçu de la viabilité de votre business. Il faut se poser les bonnes questions pour réussir votre étude de marché. Vos questions doivent concerner :
  • Les acteurs dans le secteur de l’animalerie dans la zone où vous souhaitez implanter votre entreprise. Interrogez-vous sur les offres qu’ils proposent et ce que vous allez pouvoir proposer de différent pour vous démarquer d’eux.
  • Les besoins de la clientèle : leur pouvoir d’achat, ce qu’ils doivent acheter pour leur animal de compagnie
  • Les nouveautés, les tendances, les meilleures ventes, etc.
Après l’étude de marché, il faut enchaîner sur la rédaction de business plan. C’est un document essentiel qui peut vous aider à obtenir plus facilement des financements auprès des banques. En effet, il décrit votre projet et démontre combien votre projet est viable. Ce qui pousse les banques à vous octroyer le financement dont vous avez besoin pour ouvrir votre animalerie. On y retrouve, entre autres, votre modèle économique, votre stratégie, certains chiffres clés, etc. Pour qu’il soit vraiment convaincant, il est recommandé de faire appel à un professionnel. La prochaine étape consiste à définir le concept de votre animalerie, ce qui vous permettra de vous démarquer des autres entreprises de la même catégorie. Vous pouvez vous baser sur toutes les informations que vous avez pu obtenir lors de l’étude de marché préalable, ainsi que de votre business plan. Cette étape doit également passer par plusieurs interrogations notamment en ce qui concerne les animaux que vous allez vendre (différentes espèces ou espèces spécifiques). Sinon, comptez-vous proposer des animaux uniquement ou allez-vous également vendre des accessoires divers et de la nourriture spéciale animale. Il existe aussi d’autres services annexes, vous êtes libre de choisir si vous voulez en proposer ou non. Parmi les étapes cruciales figure le choix de votre local. Son emplacement est très important puisqu’il a un impact considérable sur le succès de votre entreprise. Le mieux serait de choisir un local se trouvant en périphérie de la ville, là où le loyer semble plus correct et moins cher alors que vous pouvez disposer d’un espace plus grand. Autant que possible, éloignez-vous des centres-villes, ainsi vous n’aurez pas non plus des problèmes de parking. Une des étapes importantes de votre projet : la définition de votre investissement initial. Vous devez savoir que vous avez besoin de prévoir un budget couvrant les détails suivants : l’aménagement du local, les mobiliers, les matériels, les animaux, le salaire du personnel, les frais relatifs à l’ouverture de votre animalerie, etc. Le choix du statut juridique adapté : c’est aussi une étape importante qui vaut la peine d’être étudiée longuement. EURL ou SARL ? Ce sont les deux structures adaptées à votre projet : l’EURL si vous comptez vous lancer seul, la SARL si vous avez des associés. Les deux structures sont similaires puisqu’il s’agit de deux sociétés à responsabilité limitée par contre la différence réside dans le nombre d’associés. Par ailleurs, les avantages semblent être les mêmes. Néanmoins, on peut relever des différences en termes d’imposition des bénéfices et du régime social du gérant. Quant aux formalités à remplir, elles sont presque les mêmes pour les deux structures juridiques : rédaction des statuts, publication d’annonce légale, formulaire cerfa M0, dépôt des apports en numéraire sur un compte bloqué, dépôt de dossier d’immatriculation auprès du tribunal de commerce, la nomination du gérant. En outre, il est très important de s’informer sur la réglementation en vigueur dans le domaine de l’animalerie avant même de concrétiser votre projet.  

Leave a comment