Vous aimez la mode et vous voulez vivre de votre passion ? C’est possible en créant votre propre magasin de vêtements. Notez qu’il faut accomplir certaines démarches et vous tenir au courant des réglementations en vigueur pour concrétiser votre projet.

Le choix du statut juridique de votre société

Lorsque vous ouvrez votre magasin de vêtements, vous allez devoir créer une entreprise. Notez que vous pouvez vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur mais ce statut peut vous limiter en matière de chiffre d’affaires. En effet, pour profiter du régime micro-entreprise, il faut respecter certains seuils dont celui relatif au CA. En plus de cette limite, le statut d’auto-entrepreneur ne garantit pas une bonne protection à votre patrimoine privé. Par contre, les démarches sont plus simples tout comme les obligations pour le micro-entrepreneur. Si vous décidez de créer une société, vous pouvez choisir parmi les suivantes dont :

  • La SARL ou Société à responsabilité limitée
  • La SAS ou Société par actions simplifiées

Ces deux statuts juridiques sont adaptés si vous lancer votre magasin de vêtement avec un ou de associés. Par contre, si vous concrétisez votre projet tout seul, privilégiez plutôt des sociétés unipersonnelles notamment l’EURL entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou la SASU Société par actions simplifiée unipersonnelle.

Pour l’ouverture d’un magasin de vêtements de marque sous forme de franchise, la forme juridique est souvent imposée. La maison mère peut d’ailleurs exiger certaines conditions relatives au local et fixer certaines mesures de contrôle. Sinon, si vous choisissez d’ouvrir une boutique dédiée à la friperie, vous échappez à ces contraintes.

Choisir le bon emplacement pour votre magasin de vêtements

Le choix de l’emplacement de votre magasin de vêtement est primordial. Il doit être stratégique si vous voulez assurer le succès de votre projet. L’analyse de l’emplacement est d’ailleurs nécessaire avant même de choisir le local adapté à votre projet. Il convient de privilégier un local se trouvant dans un quartier réputé pour son dynamisme. Tenez également compte du coût de l’immobilier dans le quartier : trouverez-vous un local adapté à votre budget ?

Informations utiles

Aujourd’hui, les entrepreneurs sont attirés par la création de boutique en ligne, plus pratique et plus proche des clients. Il est possible d’avoir votre boutique physique et en parallèle une boutique en ligne. La seconde est virtuelle certes mais elle a son importance. En créant une boutique en ligne, vous avez la chance de booster vos ventes plus facilement. Pour cela, il convient néanmoins d’adopter une bonne stratégie web-marketing. Les internautes doivent pouvoir vous contacter quand ils le souhaitent. De ce fait, vous devez afficher sur votre site vos coordonnées : email, téléphone, etc. On doit également y trouver le montant de votre capital social et l’adresse du siège social de votre entreprise. Pour votre information, les sites de vente en ligne doivent aussi respecter certaines réglementations. Vous êtes tenu de protéger les données personnelles de vos clients en vous référant aux exigences de la déclaration à la CNIL.

Il est important de se tenir informé des législations relatives à l’ouverture d’un magasin de vêtements. Pour information, l’ouverture d’un magasin ne requiert pas un niveau d’études et encore moins de diplômes. Lorsque vous voulez solder vos produits, notez que cela est encadrée de manière stricte par la loi. De ce fait, il faut pratiquer les soldes pendant les périodes définis par la loi. La législation en vigueur fixe d’ailleurs le montant de la promotion et les produits qui peuvent être soldés. En ce qui concerne la TVA ou taxe sur la valeur ajoutée, l’application des taux en vigueur doit être respectée pour les vêtements que vous proposez dans votre magasin. Pour l’affichage des prix des vêtements, il faut qu’ils soient en TTC ou toutes taxes comprises et bien évidemment en euros. Les prix doivent  d’ailleurs être bien visibles par les clients. Vous créez vous-même vos vêtements ? N’oubliez pas de déposer le nom accompagné du logo de votre marque à l’INPI ou institut national de la propriété industrielle afin d’être protégé.

Leave a comment