devenir wedding planer - décoration de table
5/5 - (1 vote)

L’univers du mariage est intéressant que beaucoup de jeunes aspirent à devenir wedding planner. Né aux Etats-Unis, ce métier est actuellement répandu à travers le monde. Comment devenir wedding planner ? Suivez le guide.

Y a-t-il une formation pour devenir wedding planner ?

Le métier de wedding planner ou organisateur de mariage est aujourd’hui reconnu en France, le marché du mariage représenterait, d’après des études, un chiffre d’affaires dépassant les 5 milliards d’euros par an.   Il n’existe pas de formation pour devenir wedding planner mais par contre, il faut détenir certaines qualités.     Il s’agit d’organiser un événement, un événement important pour le client. De ce fait, des compétences organisationnelles sont requises pour exercer le métier. De plus, il faut être un bon commercial pour bien se vendre. Disposer d’un grand sens de la négociation est aussi nécessaire, tout comme le sens de contact sachant que vous serez appelé à travailler avec différents professionnels pendant toute l’organisation.

Par ailleurs, avoir d’autres qualités comme le sens de l’écoute, la facilité d’adaptation et l’improvisation est essentiel. Celles-ci permettent, en effet, de facilité de travail et de résoudre d’éventuelle difficulté.

Aucune formation n’est donc nécessaire, néanmoins, connaître l’univers du mariage est un réel atout. Si vous avez des connaissances développées en organisation d’événement, communication ou gestion, le métier est fait pour vous. Notez quand même qu’il existe aujourd’hui des formations spécifiques pour devenir organisateur de mariage. Elles sont proposées aux personnes qui ont déjà suivi des études dans les filières suivantes : communication ou événementiel.

Le choix du statut juridique pour devenir wedding planner

Pour débuter, le statut d’auto-entrepreneur est idéal. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce statut est simple et les coûts sont plus réduits. L’essentiel est de vous faire connaître auprès de la clientèle, pour cela vous pouvez compter sur la bouche-à-oreille à condition d’offrir de bonnes prestations. En effet, si un client est satisfait, il n’hésitera pas à vous recommander. A vos débuts, les mariage à organiser seront moins nombreux, voilà pourquoi il ne faut pas se hâter à créer une entreprise. Il vous suffit de procéder à la déclaration d’auto-entrepreneur. Par contre, une fois que vous êtes certain que votre activité se développe, la création d’entreprise est intéressante. Vous devez savoir  que le statut d’auto-entrepreneur est peu crédible vis-à-vis des clients. D’ailleurs, vous devez garder votre chiffre d’affaires en dessous des plafonds imposé par le régime sinon c’est la sortie inévitable. Néanmoins, si vous savez convaincre vos clients, ce statut ne posera pas de soucis.

Si vous devez créer une entreprise, vous pouvez choisir entre les deux structures suivantes :

  • SASU : structure souple en matière de fonctionnement
  • SAS ou SARL : si vous souhaitez monter votre entreprise avec un ou des associés.

Les autres options qui s’offrent à vous pour devenir wedding planner

Il existe d’autres options pour exercer le métier de wedding planner : exercer en tant qu’indépendant ou ouvrir une franchise. Pour devenir wedding planner indépendant, il vous faut passer par différentes étapes notamment l’établissement d’un bon business plan : étude de la concurrence, étude des prix, choix de la bonne stratégie pour vous démarquer, etc. Une bonne stratégie commerciale est nécessaire pour vous faire connaître auprès des clients. Il convient d’utiliser de tous les moyens possibles pour augmenter votre visibilité : site Internet, réseaux sociaux, etc. En ce qui concerne l’ouverture d’une franchise, celle-ci promet plus de sécurité à votre business. En effet, la notoriété de la franchise que vous rejoignez parlera pour vous. Vous n’aurez pas besoin de vous faire connaître, vous représentez déjà une enseigne connue dans le domaine du mariage. C’est au franchiseur de définir la stratégie commerciale et vous profitez de son image de marque. Néanmoins, notez qu’il vous faut un investissement de départ, variable en fonction du franchiseur choisi : à partir de 5000 à 12.000 euros.

Leave a comment