Cet article vous a plu ?

Vous aspirez à devenir chauffeur de taxi ? Découvrez dans cet article toutes les démarches à réaliser pour devenir taxi. Vous trouverez également dans cet article toutes les conditions requises pour exercer le métier, ainsi que toutes les informations utiles le concernant. Attention, cet article traite des taxis et non des VTC qui sont deux métiers avec des spécificités.

Quelles sont les conditions requises pour devenir taxi ?

Pour devenir  taxi, certaines conditions sont exigées notamment :

  • La détention de permis de conduire de la catégorie B (validité en cours)
  • Aptitude attestée par un médecin agréé auprès de la préfecture
  • La détention du diplôme de premier secours datant depuis moins de deux ans
  • La détention d’un casier judiciaire sans condamnation pouvant empêcher l’exercice du métier de taxi.

Parmi les condamnations concernées, on peut citer, entre autres, l’agression sexuelle, le vol, l’escroquerie, l’atteinte volontaire à l’intégrité de la personne, etc. 

Quelles sont les différentes démarches à remplir pour devenir taxi ? 

Pour devenir taxi, voici les différentes démarches à remplir :

  • Demander la carte professionnelle : un chauffeur de taxi doit détenir sa carte professionnelle pour pouvoir exercer le métier. Pour l’obtenir, il faut d’abord passer l’examen du certificat de capacité professionnelle. Le préfet organise de nombreuses sessions tous les ans, il suffit de s’inscrire à l’une d’entre elles en remplissant le formulaire d’inscription dédié  à cet effet. Vous trouverez ce formulaire sur le site Internet de votre préfecture. Aujourd’hui, il existe une formation taxi qui peut aider à réussir plus facilement à l’examen. La carte est délivrée trois mois après la demande et que vous réussissez à l’examen. Après obtention de cette carte, vous devez suivre un stage de formation continue pour obtenir une attestation d’une validité de 5 ans (à renouveler). 
  • Demander sa licence : pour exercer le métier de taxi, il faut obtenir obligatoirement une autorisation de stationnement ou ADS. Il s’agit tout simplement de la licence de taxi que l’on appelle aussi plaque. Cette licence peut être louée, vous n’êtes pas obligé d’en être le propriétaire. Dans le cas d’une location, vous devenez salarié au sein d’une société de taxis. Si vous  voulez devenir propriétaire de votre licence, vous avez deux options pour l’obtenir : demander à la mairie où vous envisagez d’exercer le métier ou l’obtenir d’un chauffeur de taxi qui souhaite céder sa licence  cesser son activité.

Quel statut juridique choisir pour devenir taxi ?

Maintenant, il faut choisir le statut juridique à adopter suivant votre situation : propriétaire ou non de la licence. Vous êtes propriétaire de votre licence ? Vous pouvez exercer le métier de chauffeur de taxi en indépendant. Autrement, vous  exercerez le métier en tant que salarié du propriétaire de la licence que vous louez. En tant que chauffeur de taxi indépendant, vous avez le choix entre différents statuts juridiques :

  • EURL
  • SASU

Ces deux statuts permettent de se lancer seul dans le métier, sans associé. Il est possible d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur mais ce n’est pas l’idéal. En général, les chauffeurs  de taxi indépendant préfèrent créer une société. Le mieux serait de vous faire conseiller par un professionnel, cela vous permet de prendre les bonnes décisions. Si vous songez à devenir taxi conventionné, il y a des démarches supplémentaires à accomplir. Informez-vous au préalable pour en savoir davantage.

Leave a comment