comment devenir architecte indépendant
5/5 - (1 vote)

L’architecte est le maître d’œuvre de tous les chantiers, c’est un métier d’avenir. Il est possible d’exercer ce métier en indépendant. Vous voulez devenir architecte indépendant ? Cet article vous dévoile toutes les démarches et informations nécessaires pour réaliser votre objectif.

Les étapes pour devenir architecte  

Il convient d’abord de voir de près comment devenir architecte avant de savoir comment exercer en tant qu’indépendant. Il s’agit d’un métier réglementé, c’est pour cette raison qu’il faut détenir un diplôme pour l’exercer. Aujourd’hui, on compte une vingtaine d’écoles supérieures d’architecture en France. Il faut détenir le bac pour accéder aux formations proposées par ces écoles. Il des formations alternatives comme celles proposées par l’INSA. Six ans sont nécessaires pour devenir architecte, d’autres formations durent même plus longtemps. En général, le cursus est partagé en deux parties. Les trois premières années, l’élève détient un diplôme en architecture. Les deux années suivantes il obtient un diplôme d’état dans le domaine. S’il souhaite ouvrir son propre entreprise, il lui faut une habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en nom propre ou HMONP. En outre, il est possible d’aller jusqu’au bac+7 pour ceux qui veulent aller plus loin et faire une spécialisation.

Le métier d’architecte requiert en plus d’un diplôme certaines qualités. Il doit être créatif et doit savoir dessiner. A noter qu’il sera responsable de l’établissement des plans de tous les projets de construction qui lui sont soumis. Des connaissances en art et histoire représentent de véritables atouts pour un architecte. Celles-ci lui seront absolument utiles en matière de rénovation puis qu’il devra garantir la reproduction de certains éléments avec un style spécifique. Par ailleurs, la maîtrise de nombreux logiciels d’architecture et de dessin est requise notamment le CAO et DAO. Disposer de notions juridiques est aussi nécessaire pour l’architecte. Un architecte avec une bonne capacité d’adaptation est un bon architecte. En effet, pendant la réalisation du projet, il y a toujours des imprévus à surmonter. Une bonne réactivité lui sera d’ailleurs utile dans ce genre de situation, tout comme la capacité à résister au stress.

Les étapes pour devenir architecte indépendant

Pour devenir architecte indépendant, il faut d’abord remplir certaines conditions. Pour commencer, il faut se conformer aux conditions générales du régime auto-entrepreneur. Les conditions sont plus simples comparées à celle d’une société. Il faut noter qu’il est possible d’exercer en tant qu’indépendant et salarié en même temps. De même qu’il est cumulable avec le chômage. Le seul blocage qui peut vous empêcher de devenir architecte indépendant c’est le fait d’être chef d’entreprise membre de la RSI ou sécurité sociale des indépendants.  Ensuite, il faut détenir une qualification professionnelle d’architecte. Il s’agit d’un métier réglementé donc vous devez prouver que vous disposez d’une qualification d’architecte. Parmi les qualifications recevables, on peut citer :

  • Diplôme d’Etat d’architecte ou DEA
  • Qualification d’architecte ayant été délivrée par un Etat européen et reconnue par ce dernier.
  • Diplôme d’architecte ayant été délivrée par un Etat non européen mais bénéficiant de la reconnaissance de l’Etat français.

Parmi les démarches à réaliser pour devenir architecte indépendant, on retrouve celles à faire avant même de débuter l’activité. Des formalités création d’entreprise doivent être réalisées en tant qu’indépendant en vue d’obtenir un numéro de Siren attestant l’existence même de votre auto-entreprise. Après l’obtention du Sire, vous ne pouvez pas encore exercer puisqu’il faudra procéder à l’inscription à l’ordre des architectes. Pour ce faire, il faut :

  • Déposer un dossier d’inscription au conseil régional de l’ordre des architectes suivant la domiciliation de votre entreprise
  • Commencer à exercer lorsque vous recevez la notification de la décision du conseil : il vous délivre une carte professionnelle
  • Prêter serment : cela doit se dérouler quelques mois après l’inscription 

Pour finir, il faut respecter les réglementations relatives au métier d’architecte indépendant. Il s’agit d’obligations légales particulièrement strictes :

  • Se conformer à la déontologie du métier
  • Respecter certaines obligations particulières quand vous réalisez des projets qui recevront du public
  • Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle
  • Respecter les seuils relatifs au chiffre d’affaires : ne pas dépasser 72.500 euros car sinon vous devez sortir obligatoirement du statut de micro-entrepreneur.

Leave a comment