De nos jours, de nombreuses esthéticiennes exercent leur métier à leur compte. Si vous aussi, le métier d’esthéticienne indépendante ou à domicile vous intéresse, connaitre le salaire avant de se lancer est important. Quel est le salaire d’une esthéticienne qui travaille à son compte ? Trouvez des informations dans ce qui suit.

Le métier d’esthéticienne indépendante

Le métier d’esthéticienne consiste à proposer différents soins aux clients. Il peut s’agir de différentes prestations comme l’épilation, la manucure, le maquillage, les soins du visage, l’extension de cils, etc. Pour exercer le métier de manière indépendante, il faut au moins disposer d’un bac professionnel. Ce niveau permet au professionnel de mieux gérer son entreprise. Cependant, il est possible d’exercer en tant qu’indépendant avec un CAP mais il est conseillé de le combiner avec des formations complémentaires notamment dans le domaine de la gestion d’entreprise ou encore marketing. Ces formations sont nécessaires pour bien démarrer l’entreprise et d’en assurer la gestion.

Exercer le métier d’esthéticienne indépendante est plus avantageux que d’être une esthéticienne salariée. L’indépendante est plus libre, elle est son propre patron : à elle d’établir son emploi du temps en fonction de ses besoins. Elle peut aussi proposer des produits de beauté à ses clients si elle le souhaite pour gagner encore plus. Le seul désavantage est de passer par la constitution de la clientèle qui peut prendre du temps. Ce qui n’est pas le cas pour une salariée qui intègre un institut de beauté. De plus, une esthéticienne indépendante ne perçoit pas de rémunération mensuelle fixe. Ses revenus varient en fonction de la clientèle. Par ailleurs, ce métier demande beaucoup d’organisation et une excellente capacité de gestion de temps.

Les revenus d’une esthéticienne indépendante

Les revenus moyens d’une esthéticienne salariée dans un institut de beauté sont de 1.500 euros mensuels brut, un montant égal au SMIC. Déjà, on ne parle pas de salaire pour une esthéticienne à son compte mais plus de revenus. Elle crée une société à son nom, dirige elle-même sa structure et se redistribuer un salaire en tant que tel. Plus haut, on a parlé de variabilité des revenus de l’esthéticienne indépendante, cela reste vrai même si elle réussit à fidéliser ses clients. En effet, tout dépend des heures travaillées, c’est pour cela qu’il est nécessaire de savoir bien gérer son temps et de l’optimiser.  Il peut aussi varier en fonction du statut juridique que vous avez choisi pour votre entreprise. Beaucoup d’esthéticienne privilégient aujourd’hui le statut d’auto-entrepreneur qui semble bien plus avantageux notamment en matière fiscale et sociale. D’ailleurs, les démarches pour créer l’entreprise sont d’autant plus faciles et moins lourdes. Avec une exonération de charges sociales, chiffre d’affaires pris en compte, vous pouvez gagner davantage. En outre, il est possible pour une esthéticienne indépendante de privilégier le prélèvement forfaitaire libératoire : vous verser alors vos obligations sociales et fiscales à travers un seul prélèvement  sur votre chiffre d’affaires (23.2%).

L’article suivant peut aussi vous intéresser: comment ouvrir un institut de beauté ? 

Leave a comment