Zuckerberg : non, il ne va pas créer une association

0

On aurait eu tendance à encenser spontanément Mark Zuckerberg (au moins durant quelques secondes, avouons-le), lors de l’annonce qu’il a faite récemment, au moment de la naissance de sa fille, évoquant qu’il avait offert 99% de ses parts de Facebook à un projet caritatif (soit 45 milliards de dollars). Ainsi, naïvement peut-être, on l’a probablement trouvé généreux ! Or, l’envers du décor est plutôt différent de la réalité.

Non, il ne s’agit donc pas d’une association, bien qu’il s’agisse malgré tout d’une forme de charité . C’est une société commerciale à vocation caritative, et non une « foundation », sur le modèle US.

Cela signifie que Mark Zuckerberg et sa femme ont donc été bien plus malins que cela. Le statut est plutôt alléchant, permet de défiscaliser d’énormes sommes d’argent, et sur le plan financier et pas seulement, il est évident que c’est un joli coup.

Pourquoi ce statut d’entreprise commerciale caritative ?

Le patron de FB investit

Il existe d’autres moyens de défiscaliser évidemment. Mais malgré tout, il y a des avantages certains à passer par ce type de structure. Tout d’abord, il aura l’opportunité d’investir de l’argent dans la sphère politique, ce qui n’est pas possible avec une « foundation » classique.

De plus, il est possible de faire du profit par le biais de cette forme d’entreprise caritative. Au niveau dépenses, plus de liberté, tout simplement, des avantages non négligeables… sacré cher d’entreprise !

Share.

About Author

Journaliste pigiste pluri-sujets, Fanny Abouaf partage la vision pragmatique, pédagogique et efficace de montersaboite.com. Au sein de notre magazine d'actualité, elle traite d'innovation et de leadership et passe en revue quelques conseils en stratégie marketing et commercial.

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp