Un premier trimestre 2015 catastrophique pour les faillites

0

Est-ce un hasard ou un concours de circonstances ? Toujours est-il que les nouvelles données chiffrées relatives aux faillites des entreprises sont non seulement catastrophiques, mais aussi historiques, pour les 3 premiers mois de l’année 2015. En effet, ce sont en tout 18134 entreprises qui ont été placées en sauvegarde ou en liquidation, soit une augmentation de plus de 7,6%, en comparaison avec les chiffres de l’année passée.

Et pourtant les indicateurs sont au vert notamment auprès des ménages, qui reprennent leur consommation petit à petit, cette progression n’a visiblement pas été suffisante pour permettre aux professionnels de maintenir leur activité, dans certains cas. Il faudra probablement plus de temps pour que les bons résultats liés à la consommation se répercutent sur l’économie réelle et l’activité globale de l’.

Des données qui se répercutent directement sur l’emploi

Depressed tired businessman with hands on head

Le fait que les entreprises aient défailli de la sorte lors de ce premier trimestre, implique forcément que les emplois eux aussi, ont souffert, ce qui n’est pas très bon pour la courbe du chômage. Ce sont en tout 66 000 postes qui seraient en danger, un chiffre qui n’a jamais été aussi haut depuis l’année 2009, post-crise financière.

Les entreprises de petite envergure sont toujours en ligne de front, avec notamment les TPE, puisque le nombre de faillite auprès de ces dernières, lorsqu’elles emploient un unique salarié, ont augmenté de 54%, un chiffre tout à fait vertigineux.

Il faut néanmoins garder les pieds sur terre : ces données seront-elles représentatives de l’année 2015 ? Trois mois, n’est-ce pas court pour réaliser des statistiques solides ? Seul le temps et le déroulement de cette année nous le diront.

Share.

About Author

Lombert Oriane

Oriane, 32 ans, rédactrice de métier et passionnée d'entrepreneuriat, je suis heureuse de partager avec vous ma curiosité pour ce domaine, et de vous informer au jour le jour sur les nouveautés.

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp