Success story : BlaBlaCar, un exemple dans le monde de la start-up française

0

Nous avons évoqué cette firme plus d’une fois au cours de nos billets en rapport avec les françaises, mais désormais BlaBlaCar a encore grimpé une marche supplémentaire : l’entreprise a en effet racheté son principal concurrent mondial, made in Germany : Carpooling, faisant ainsi que celle-ci le numéro 1 incontestable en matière de covoiturage, non seulement en France, mais aussi dans le monde entier.

Une dizaine d’années seulement ont suffi à cette start-up pour prendre le contrôle du globe et pour s’établir partout en Europe, ainsi qu’en Inde, plus récemment. Ce sont en tout 20 millions de membres qui sont inscrits, un véritable record, et la possibilité de se dire que tout est encore permis grâce au web, en tant que dirigeant de start-up : pourquoi pas vous ?

Un véritable exemple à suivre

BlaBlaCar

Au départ gratuits, et sous le nom de Covoiturage.fr, les services du site web sont progressivement devenus payants, permettant ainsi à l’entreprise de prendre l’essor qu’on lui connait. En effet, celle-ci a pu prendre d’assaut non seulement la France mais aussi l’Espagne durant les premières années suivant sa création, en 2004.

Le paiement en ligne a été une bonne manière de donner de la structure au covoiturage, de le rendre plus sûr, avec un désistement moyen qui passa de 35 à seulement 4% des utilisateurs, grâce à ce moyen simple. De plus, cela a permis aux chauffeurs d’entre indemnisés en cas de voyageurs qui manque à l’appel.

L’année dernière, une levée de fonds de 100 millions a permis à BlaBlaCar d’aller encore un peu plus loin dans son développement, pour finalement atteindre le niveau de leader mondial, dont elle dispose aujourd’hui.

Share.

About Author

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp