Start-up : petit capital, gros potentiel

0

Les , surtout en France, ont actuellement le vent en poupe. Elles intéressent les grosses firmes qui y investissent, elles croissent fort, de manière exponentielle même pour certaines, et pourtant, une donnée vient d’être révélée, qui pourrait bien vous surprendre.

Il a été en effet constaté que le capital des start-up est de plus en plus bas, non pas que les jeunes pousses manquent de fonds, mais elles ne nécessitent plus autant d’argent pour prendre leur envol, ce qui explique les différences constatées.

Cela est principalement du aux nouveaux outils de travail qui sont dématérialisés, et ainsi de moins en moins chers. Avec le Cloud, et tout ce qui touche au web et au numérique, on peut créer une entreprise innovante et qui fonctionne, avec un budget de plus en plus réduit.

Innover pour de moins en moins d’argent

Capital des start-up

Ainsi, les start-up françaises sont de moins en moins gourmandes financièrement, ce qui n’exclut pas pour autant leur succès.

On constate en revanche une donnée un peu contradictoire, liée à l’amortissement. Il a été remarqué également que les levées de fonds ne sont pas toujours amorties. Le taux est de 62% en Europe et de 55% aux Etats-Unis, expliquant ainsi que l’investissement et la valeur créée par celui-ci ne sont pas forcément en osmose. Mais ne faut-il pas prendre quelques risques parfois, pour peut-être trouver une vraie pépite innovante parmi les start-up ?

Share.

About Author

Robert, 51 ans, je suis consultant depuis 20 ans auprès des créateurs d'entreprise pour les guider sur le chemin de la réussite. Je vous donnerai quelques ficelles lors de mes différentes interventions.

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp