Quand la RATP fait de la résistance face à une start-up

0

La start-up Citymapper, originaire de Londres, est très pratique pour les voyageurs qui apprécient les grandes villes. Il s’agit d’un outil sur smartphone, via une application, qui depuis 2012 permet de se déplacer dans les grandes villes du Monde, en générant son propre itinéraire. On peut ainsi combiner plusieurs éléments comme le métro, le bus, mais aussi les vélibs ou autolibs, les taxis, les VTC, et tous les moyens qui s’offrent à soi pour se déplacer dans une ville.

On peut ainsi profiter de l’application pour une trentaine de villes du monde, dont Paris fait partie. Seul souci, la RATP fait de la résistance, et ne permet pas à Citymapper de récupérer toutes les données transmises par l’entreprise.

Un refus de donner les infos en temps réel

Citymapper et la RATP

L’application Citymapper est apriori à même de gérer, dans sa réalisation d’itinéraires, des données relatives aux incidents en cours. Or, la RATP ne souhaite pas fournir ces renseignements à l’appli, ce qui pose évidemment problème. Il se pourrait que la RATP jalouse un peu le système d’itinéraire de Citymapper, qui regroupe 1,2 millions d’utilisateurs.

Pourtant, selon la loi sur la croissance Macron d’août 2015, les sociétés de transport doivent se plier à ce que l’on appelle l’open data… mais cela peut faire l’objet d’un coût pour l’entreprise qui souhaite récupérer les données en question, via une licence. Dommage !

Share.

About Author

Lombert Oriane

Oriane, 32 ans, rédactrice de métier et passionnée d'entrepreneuriat, je suis heureuse de partager avec vous ma curiosité pour ce domaine, et de vous informer au jour le jour sur les nouveautés.

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp