Le plan B après la disparition du prêt à la création d’entreprise

0

Depuis près d’un mois maintenant, le prêt à la création d’entreprise ou PCE a disparu, plus exactement au 1er avril 2015, dommage pour les créateurs, car il s’agissait d’un dispositif plutôt avantageux pour ces derniers. Les entrepreneurs ont en effet profité durant une quinzaine d’années d’une possibilité d’emprunter 2000 à 7000€ lors du lancement de leur structure.

Ce dispositif a été jugé relativement peu efficace cependant, de la part de Bpifrance, ce qui explique pourquoi il a été arrêté au début du mois. Mais rassurez-vous, il va être désormais possible d’opter pour un autre service jugé plus intéressant pour les entreprises, mené par Bpifrance justement, de manière à ce que la nouvelle solution puisse s’y substituer. Vous n’êtes donc pas complètement lâché, créateurs.

Offrir des garanties de prêts

PCE remplacé

Dorénavant, si l’on ne prêtera plus d’argent directement comme on le faisait avec le PCE, on proposera aux entreprises des garanties de prêt. Cela pourra ainsi aider les jeunes entreprises, âgées de moins de 3 ans, à emprunter auprès des banques, que l’on sait aujourd’hui relativement frileuses en matière de financements, surtout quand il s’agit d’aider les entrepreneurs débutants.

Ainsi, les prêts accordés à ces entreprises, avec la garantie de la Bpifrance, pourront atteindre jusqu’à 200 000€, une somme bien plus conséquente, qui sera probablement adaptée à un peu plus d’entreprises, contrairement au PCE, qui générait environ 10 000 dossiers par an.

Cependant, comme tout changement, celui-ci ne sera probablement profitable à toutes les entreprises et tous les entrepreneurs. Les plus petites structures seront sans doute défavorisées par cette nouvelle mesure.

Share.

About Author

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp