Introduction au Growth Hacking : quelques exemples probants

0

Avec ce nom anglo-saxon, ainsi que ce concept plein de promesses, on pourrait croire que ce qui tourne autour du est non seulement très technique, mais aussi infaillible ou presque. C’est loin d’être le cas. Il faut toujours tenir compte du fait que les actions envisagées dans le cadre de cette méthode de web marketing seront très fréquemment vouées à l’échec.

Cependant, un faible pourcentage d’entre elles pourront vous mener vers une croissance exponentielle, voilà pourquoi cette discipline est intéressante. Il est donc nécessaire d’intégrer que les résultats ne seront pas forcément tout de suite au rendez-vous.

En revanche, la bonne nouvelle, c’est que vous aussi, vous pouvez vous mettre au growth hacking : il suffit simplement d’avoir une belle idée, et cela, une fois encore, ne nécessite pas un niveau d’études ou de technicité très important.

Pas de science exacte

Source : http://500.co

Source : http://500.co

Finalement, les actions connues et reconnues pour leur efficacité, du monde du growth hacking ne sortent-elles pas déjà de ce dernier ? Si cela a fonctionné chez les autres, tant mieux, et bien sûr, vous pourriez en profiter.

Mais la philosophie du growth hacking est également en rapport avec l’innovation dans l’action, même s’il s’agit d’une toute petite idée très facile à mettre en oeuvre.

Un exemple concret : celui d’Hotmail. Comment sa croissance très forte a-t-elle été assurée alors qu’elle avait du mal à décoller ? Parce qu’un jour, quelqu’un a eu l’idée de rajouter à la fin de chaque mail envoyé par les utilisateurs une mention faisant la publicité de l’entreprise, et proposant d’ouvrir un compte gratuit sur Hotmail. Coût : 0€. Rachat de l’entreprise par Microsoft : 400 millions d’euros. Il s’agit certes là d’un exemple ancien, mais dont l’essence peut être aujourd’hui encore tirée pour trouver des idées innovantes.

Plus récemment, certaines entreprises du web ont pu constater l’efficacité de certains influencers pour devenir plus populaires. Avoir un réseau est non seulement très efficace, mais aussi beaucoup plus facile aujourd’hui grâce à des plateformes comme Twitter par exemple. Il suffit d’une fois pour créer un buzz retentissant, dont les effets se feront ressentir des semaines, voire des mois plus tard.

Airbnb a également défrayé la chronique il y a quelques années, en parvenant à infiltrer automatiquement le réseau d’annonces américain Craiglist. Ainsi, toutes les petites annonces postées sur Airbnb ont pu figurer sur Craiglist, mais les utilisateurs souhaitant réserver n’avaient pas d’autre choix que de passer par la plateforme Airbnb pour avoir les coordonnées. Résultat : une demande de logement en ligne qui augmente de 350%.

Twitter a su fidéliser ses utilisateurs grâce à une constatation statistique : un membre commence à devenir actif dès lors qu’il suit une vingtaine de personnes. Conclusion : pourquoi ne pas suggérer des personnes à suivre pour stimuler cela ? Succès de la manoeuvre.

À méditer !

Share.

About Author

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp