CAE : un statut d’entreprise qui pourrait changer la donne

0

Les CAE ne sont autres que les coopératives d’activité et d’emploi. Il s’agit d’une toute manière originale d’, qui sera discutée par le gouvernement durant les universités d’été, dans les semaines à venir. Emmanuel Macron en dit que ce serait « un salariat qui ne serait pas la négation de l’esprit d’entreprise, et un qui ne serait pas le contraire du salariat ». Voilà qui a de quoi réveiller notre intérêt n’est-ce pas ?

En définitive, on a un peu de mal à se figurer de quoi il peut s’agir. C’est tout simplement une possibilité de créer son activité et de la développer, tout en ayant un statut de salarié. L’entreprise existe, mais il n’est pas nécessaire de mettre en place une structure juridique. Il en résulte un vrai statut de salarié, accompagné évidemment du salaire, une fois que les charges sociales sont déduites évidemment ainsi que la participation financière à la structure.

Qui peut entreprendre dans une CAE ?

Statut d'entreprise

On peut choisir d’entreprendre dans une CAE quel que soit le métier que l’on pratique, sauf certaines professions qui bénéficient d’une norme particulière.

En définitive, c’est un moyen intéressant de se lancer, sans pour autant devoir se sentir trop seul, on bénéficie d’un accompagnement, mais surtout on peut profiter d’un vrai statut salarial, avec tous les avantages que cela peut apporter.

En quoi cela diffère-t-il du portage salarial, nous direz-vous ? Les CAE permettent l’accès à ce statut avec beaucoup moins de restriction, concernant les professions pratiquées, ce qui représente un sacré avantage.

Share.

About Author

Laura 35 ans, chef d'entreprise, j'aime me tenir au courant des nouveautés du secteur, et je n'hésiterai pas à vous en faire profiter par le biais de mes articles. À bientôt !

Leave A Reply

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp