Sélectionner une page

La simplicité de la SAS se mesure non seulement au niveau de
sa création mais aussi en ce qui concerne son fonctionnement. En effet, une seule personne
peut créer la société par actions simplifiée. Deuxièmement, pour son fonctionnement, il relève
soit du président unique qui est une personne physique ou morale soit d’un organe collégial. La
troisième raison du choix de la SAS réside dans les cessions d’actions qui reposent sur le
principe de la liberté, mais les statuts peuvent prévoir certaines clauses contraignantes. La
responsabilité des actionnaires est limitée au montant des apports de chacun d’eux lors de la
constitution de la société et constitue le quatrième argument de choix de la SAS.

Formalisme réduit en matière de SAS

Dans la SAS, les contrôles des conventions passées par les associés de même que les
procédures de contrôle des conventions peuvent se faire à posteriori. Le sixième argument en
faveur de la SAS réside dans la possibilité de cumul des mandats.
Par ailleurs, la gestion de la SAS peut se faire en deux étapes facilitant ainsi les relations
sociétés mère et filiales dans la mesure où la SAS a été conçu à l’origine pour cela. Le huitième
argument en faveur de la SAS se mesure à travers la sécurité juridique. En effet, il est de la
possibilité des fondateurs de rédiger les statuts de sorte à garantir non seulement une plus
grande stabilité de l’actionnariat mais surtout l’intuitu personae. Enfin, on note une protection
sociale à l’endroit du gérant ainsi qu’une adaptation des décisions de la société mère aux
filiales.