Sélectionner une page

Un bon plan de financement
d’une entreprise permet de rassurer l’entrepreneur sur la faisabilité de son projet. Toutefois, il
faudra faire attention à ce qu’on n’oublie rien ou presque surtout sur les frais à prévoir. Cela
risque de compromettre la longévité et viabilité du projet.

 

Les pièges du plan de financement à éviter

Il y a beaucoup de détails qui nous échappent quand on est submergé dans la création de notre
propre entreprise, tels que :
• Ne pas tenir compte des taxes dans les charges.
• Ne pas faire un business plan, donc on fait le plan à coup de tête.
• Ne pas tenir compte des charges pour la création lui-même ; c’est-à-dire, les charges
liées à l’étude marketing, l’étude du marché.
• Sous estimés le besoin en fonds de roulement, qui est pourtant très important à risque
d’une manque de trésorerie lors de l’activité.
• Les charges du brevet, de l’immatriculation ne sont toujours pas prises en compte,
tellement on est concentré sur les matériels physiques.
• Ne pas prendre en charge les transports et les petits frais imprévus qui pourront devenir
énormes jusqu’à la création officielle de l’entreprise.
• Sur estimés les subventions qu’on pourra avoir mais qui ne sont pas encore fixées.

 

Comment les éviter ?

Il faut savoir écouter les conseils de ceux qui vous entourent. Surtout ceux qui sont déjà dans le
secteur proche de votre projet et même ceux exerçant des activités différentes.
Les petits détails échappent toujours à un nouveau venu. Prendre des notes à chaque réunion
pour ne pas perdre les idées et les frais invoqués.
Prendre des marges sur les charges à prévoir pour ne pas avoir de mauvaise surprise avec
l’inflation ou le changement de type de matériel plus performant.